Article du 18 juin - Var-matin

Publié dans var matin le   

Deux sur cinq ! Le territoire de Provence verte a de quoi se satisfaire de la démarche de responsabilité sociale et environnementale entreprise sur les zones d'activités de son territoire. Sur les cinq parcs varois intégrés au programme D2Parc, Nicopolis, à Brignoles, et la zone du chemin d'Aix, à Saint-Maximin, occupent une place de choix.

Ce dispositif, lancé en 2011 par la chambre de commerce et d'industrie, « vise à aider les associations d'entreprises à se structurer afin de renforcer leurs moyens et de nouer des partenariats avec les collectivités locales pour faciliter le fonctionnement au quotidien ». Anne-Laure Cauët, en charge du projet pour la CCI, insiste sur le rôle d'accompagnement offert aux associations d'entreprises, pour avancer notamment vers la certification ISO 14 001, sésame du management environnemental.

Du diagnostic aux actions concrètes

Concrètement, après une première phase de diagnostic de près de deux ans, les principaux enjeux ont pu être décelés. « Transports, gestion de l'eau ou des déchets, services aux entreprises, sécurité» sont autant de thématiques auxquelles D2Parc vise à apporter des solutions adaptées.

Pour connaître les besoins de la centaine d'entreprises présente sur site et pour répondre au mieux aux attentes des mille huit cents salariés, une vaste enquête a été menée. «La circulation, le stationnement et la qualité des équipements collectifs apparaissent ainsi comme les thèmes prioritaires», soulevés par 70 % des entreprises, qui s'estiment non satisfaites de la situation actuelle. Parmi les solutions ébauchées, l'accroissement de l'offre de transport en commun, ou la verbalisation systématique des infractions aux règles de stationnement sont privilégiés.

Meilleurs services aux entreprises

Autre priorité, selon l'enquête réalisée : la sécurité des biens et des personnes, ainsi que la qualité de service disponible sur place.

Si l'offre de restauration, de services d'expertise comptable ou encore des agences d'intérim s'est bien développée ces dernières années, un manque se fait toujours sentir pour les services mutualisés.

«La création d'une crèche interentreprises figure ainsi parmi les priorités aux yeux de 62 % des sondés.»

L'association Nicopolis avenir, qui regroupe déjà une cinquantaine d'entreprises, soutient aussi l'implantation d'un pôle fitness/féminin, regroupant activités sportives, soins et cosmétique.

De même que l'installation prochaine du siège social d'une agence de sécurité pourrait, à terme, faciliter le déploiement d'équipes de nuit et du week-end.

Le renforcement des moyens de l'association figure d'ailleurs également au programme d'actions D2Parc.

La mutation des statuts de Nicopolis Avenir en association syndicale libre doit, à terme, permettre de fédérer davantage d'entreprises et de donner plus de moyens de faire entendre leurs revendications, notamment auprès des partenaires publics.


E.C
http://www.varmatin.com/brignoles/les-zac-de-provence-verte-en-quete-de-qualite.1281761.html